FOLLOW US

FacebookInstagramYoutubeLinkedinFlickr

CALENDAR OF EVENTS

December 2021
S M T W T F S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Français

T. Walsh : Notre partenariat avec les Nations unies et l’UNESCO

April 1, 2009

L’humanité est certes une famille, mais une famille divisée. Des institutions internationales comme l’ONU et l’UNESCO sont un peu dans la position de parents dans une famille. Les parents ont pour tâche de guider, de soutenir et d’éduquer, mais aussi de maintenir l’ordre quand il le faut.

Read More...

Rapport sur la conférence à l'UNESCO du 31 mars 2009

March 31, 2009

« La société des nations fut créée après la première guerre mondiale et les Nations Unies après la deuxième guerre mondiale. Après la guerre froide, il fallait réformer en profondeur la structure existante et mieux encore, faire du neuf. »

Read More...

Conférence sur le programme d’éthique et culture religieuse au Québec

March 22, 2009

Le 21 mars 2009, 33 leaders religieux du Québec se sont réunis pour prendre connaissance de l’essence du nouveau programme d’éthique et culture religieuse (ÉCR) enseigné obligatoirement depuis le mois de septembre 2008 dans tous les établissements d’enseignement primaire et secondaire au Québec.

Read More...

Les OMD et le rôle des femmes

March 15, 2009

M. Hamid Al Bayati voit dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) « un cadre pour la coopération internationale » et « un mandat mondial pour le changement ». Le représentant permanent de l’Iraq aux Nations unies siège dans la commission de l’ONU sur le statut des femmes. « En matière de santé maternelle, d’infection au VIH et d’éducation des femmes, le manque de progrès est criant. »

Read More...

Comment bâtir la paix en Afrique au 21e siècle

March 11, 2009

Pourquoi tant de violence en Afrique ? Dans une thèse désormais classique illustrée par le schéma ci-dessus, Kenneth Waltz disait que toute guerre superpose trois images : (1) la nature humaine et ce que Kant appelait le mal radical de l'homme (2), l'Etat-nation et ses dysfonctionnements institutionnels (3) Les rapports internationaux encore dominés par l'anarchie.

Read More...

L’initiative de paix à Mindanao

March 6, 2009

S’appuyant sur le succès des festivals internationaux pour la paix à Manille et dans l’île méridionale de Mindanao l’année dernière, la Fédération pour la paix universelle (FPU) a lancé l’initiative de paix de Mindanao lors d’une session au Parlement philippin, puis au Araneta Coliseum et dans les villes du Nord de Mindanao.

Read More...

Nuit et Jour pour la paix

January 31, 2009

Léonid Kravtchouk (ancien président d'Ukraine) et Stanislas Suskewitch (ancien président de Belarus), comme de nombreux anciens chefs d'État et de gouvernement, avaient répondu à l'invitation de la Fédération pour la paix universelle (FPU) et ont activement participé au sommet mondial sur la paix au Manhattan Center de New York du 29 au 31 janvier 2009. Il y avait également des ministres en exercice, des présidents de parlements nationaux, beaucoup de dignitaires religieux, des universitaires, des dirigeants d'ONG. Alors que les sujets brûlants de la situation mondiale étaient dans tous les esprits, ces dignitaires, dont beaucoup sont Ambassadeurs de paix de la FPU, ont souligné que tous les aspects de la construction de la paix sont profondément reliés entre eux et qu'une approche globale est nécessaire, reposant sur des principes universels.

Read More...

Quatre nouveaux ambassadeurs ont été promus

January 23, 2009

La Fédération pour la paix universelle (FPU) a procédé le 23 janvier au palais du Parlement, à la consécration de quatre nouveaux ambassadeurs qui vont œuvrer dans le domaine de la paix, sous l'égide du président de cette fédération, Justin Koumba.

Read More...

GPF Malasie - La Malaisie espère être un phare mondial de la paix

January 22, 2009

English


« L’espace a changé ma vision de la vie du tout au tout, déclare l’astronaute malais Sheikh Muszaphar Shukor devant une salle comble et attentive au stade Bukit Jalil de Kuala Lumpur lors du Festival international pour la paix de Malaisie le 19 octobre. Dans l’espace, je me suis senti très triste, en voyant combien notre globe est à la fois petit et parfait. J’ai alors songé à tous les conflits et les souffrances qu’on s’inflige mutuellement. La souffrance des femmes et des enfants a commencé à me toucher de plus près, et j’ai décidé de ne pas rester les bras croisés. »

Sheikh Muszaphar et beaucoup d’autres citoyens en vue du pays étaient réunis pour célébrer le tout dernier d’une série de Festivals internationaux pour la paix et promouvoir la vision du Festival avec son slogan « Malaisie, phare mondial de la paix. » Un Festival coparrainé par la Fédération pour la paix universelle, le Ministère de l’Unité, des Arts, de la Culture et du Patrimoine et l’Association des Nations unies de Malaisie (UNAM).

 « Notre société multiculturelle, multiraciale, et multiethnique – Malais, Chinois et Indiens – vit en paix depuis les 50 ans de notre indépendance et nous en sommes fiers », déclare Tan Sri Datin Paduka Zaleha Ismail, la présidente du Festival pour la Malaisie. Cette musulmane toute en énergie au visage rayonnant d’enthousiasme déclare que le message simple du Festival « Une famille unie en Dieu » peut aider à étendre le modèle malais à d’autres pays de la région, où les tensions raciales et religieuses tournent souvent à la violence sanglante. « Il faut une nouvelle génération de dirigeants pour amener la paix » dit-elle.

Plusieurs des meilleurs artistes de Malaisie, notamment les lauréats de Malaysia Idol Danell Lee (2005) et Jaclyn Victor (2004), tout comme Ella, la Reine du rock ont offert de se produire gratuitement au Festival et ont fait passer des annonces de soutien dans les semaines précédant la célébration. La Royal Malaysian Air Force Band et la Troupe de danse culturelle du département malais de la culture et des arts, avec un bel éventail de jeunes artistes en vogue, ont maintenu en éveil une foule de presque 15 000 personnes.

Conférence internationale des dirigeants

Les orateurs de la Conférence internationale des dirigeants se sont prononcés pour une meilleure entente entre l’islam et les autres fois abrahamiques. L’imam Faisal Abdul Rauf, figure de proue du dialogue entre l’islam et la société américaine et membre de l’Initiative de Cordoue, a déclaré : « Les deux grands commandements nous sont communs : aimer Dieu, aimer son prochain comme soi-même. Aujourd’hui, c’est chacun qui est mon prochain. Mais nous ne vivons pas réellement les commandements. » Rauf, qui dirige une mosquée près de Ground Zero à New York, est l’auteur de What’s Right with Islam (L’islam a du bon).

Le Dr Mahathir Mohammad, Premier ministre de la Malaisie pendant 22 ans de 1981 à 2003, a préconisé une coopération plus étroite des dirigeants politiques et religieux pour la paix. Dénonçant les interprétations radicales de l’islam qui semblent prôner la violence, il a exhorté l’islam à être une force de paix. « La paix doit prendre racine sur la terre, a-t-il dit, et cela ne peut se faire que par la foi. »

Projets sociaux

Pendant ce temps, des milliers d’étudiants avaient entamé une intense campagne d’entraide communautaire pour combattre la pauvreté et le désespoir dans la région. « Chaque jeune peut faire bouger les choses » dit le Dr The Su Thye, en sa qualité de directeur exécutif du Festival pour la Malaisie. « Quand des lycéens et de jeunes étudiants peuvent donner ne serait-ce que 10 centimes par jour, on peut dire adieu à la pauvreté une fois pour toutes. »
« Une famille unie en Dieu doit être le coup de clairon de cet âge » a dit le fondateur du Festival, le Dr Hyun Jin Moon. Plus encore que le rêve d’une famille, d’une religion ou d’une nation, c’est le rêve de toute l’humanité, et plus encore, c’est le rêve de Dieu. Si la Malaisie peut s’emparer de ce rêve, elle pourra apporter de l’espoir à toute l’Asie. »

La racine de la paix
Tan Sri Datin Paduka Zaleha Ismaïl
Co-présidente du Festival International pour la paix en Malaisie

Quand huit ministères et plusieurs agences ont donné leur appui au Festival International pour la paix, cela a ouvert les yeux à beaucoup de gens. Je sens qu’avec le soutien du gouvernement, nous pouvons accomplir beaucoup de choses. 2 500 jeunes à la fois ont pris part à nos activités de service, et veulent savoir quelle est la suite. Où aura lieu le prochain projet ? Et quand ? On dirait que l’intérêt pour la construction de la paix a pris forme à tous les niveaux de la société.

La Malaisie ne manque pas de projets pour les familles, la jeunesse et les enfants, mais nul ne les a reliés à la paix. Personne n’en a fait des éléments de construction de la paix.

Quant à la racine de la paix, il faut la chercher dans la famille. Je suis à la tête d’une agence du gouvernement, le bureau de la population nationale et du développement familial. Notre objectif premier est d’assurer des familles stables. Notre agenda est le développement familial et d’améliorer la qualité de vie, ce qui signifie essentiellement une société saine. Cette institution que je dirige peut faire beaucoup pour renforcer la structure familiale et promouvoir des initiatives de construction de la paix.

Le modèle que nous avons développé est Smart Start (bon démarrage). Les bons mariages et les familles heureuses, ça démarre avec de bons célibataires. C’est vrai que deux célibataires qui sont bien peuvent vraiment arriver à faire de bons couples et avoir des ménages heureux.

Je suis certain qu’avec le soutien des ministères de l’éducation supérieure et de l’éducation primaire et secondaire, l’initiative d’éducation du caractère peut s’implanter dans tout le pays. En fait, avant la tenue du Festival International pour la paix, l’initiative de formation du caractère de la FPU avait attiré notre attention. Avec le soutien de quelques professeurs d’université, nous l’adaptons à notre pays multiracial, multiculturel et multiethnique. Nous pensons que cela va nous apporter beaucoup.

La construction de la paix me semble promise à un bel avenir en Malaisie. Les propositions pour bâtir la paix en Malaisie ont eu un bon écho dans la population locale mais aussi chez les participants à la conférence. Les modules dont nous nous servons ont suscité un vrai engouement. Nous pouvons vraiment exporter des initiatives de construction de la paix.

Photos
L’ancien premier ministre de Malaisie, le Dr Mahatir Mohammed
L’astronaute Malaisien Datur Dr Sheikh Muszaphar Shukor avec le Dr Hyun-jin Moon
La campagne de la « puissance des 10 cents » est un effort que font les étudiants pour lever des fonds afin de soulager la faim et la pauvreté.

Citations

« La paix doit prendre racine sur la terre, a-t-il dit, et cela ne peut se faire que par la foi. Le but de la religion est préconiser la fraternité humaine et si vous êtes un frère, vous ne vous battez pas avec les autres et devez vivre en paix. » (Dr Mahatir Mohammed, Premier ministre de Malaisie, 1981 – 2003)

Read More...

GPF Corée - De grands espoirs de paix pour la réunification coréenne

January 22, 2009

La Corée peut-elle jamais se réunifier ? Ce fut la question pressante posée séparément à un foule de dizaines de milliers de personnes lors du festival international pour la paix au Yoido Plaza de Séoul, et à un parterre réduit mais influent de plus de 600 personnes à l’Assemblée Nationale de Corée.

Read More...

Jeunes et croyants: Plus que des paroles, ils veulent des actes

January 22, 2009

60 ans après sa signature, la Déclaration Universelle des droits de l’homme a plus brillé par le verbe que par les actes. Les jeunes pourraient être les vecteurs du changement et amener la paix là où leurs aînés n’y arrivent pas.

Read More...

Appel pour une action interreligieuse pour la paix en Israël et Palestine

December 31, 2008

La Fédération pour la paix universelle est profondément attristée par les pertes et toutes les victimes dans la crise actuelle dans la bande de Gaza. Les responsables musulmans, juifs, et chrétiens de l'Initiative de paix au Proche-Orient (MEPI) de la Fédération pour la paix universelle se consacrent à la construction de la paix et à la fin du cycle de violence en Israël et dans la bande de Gaza. Au milieu de la violence et du désespoir, le MEPI continue à stimuler le dialogue et la compréhension mutuelle pour rechercher les conseils de Dieu afin de résoudre ce conflit.

Read More...

Tournée de paix dans le Sud Caucase

December 16, 2008

Parmi les objectifs stratégiques dont la FPU a fait ses priorités mondiales, trois sont très présents au Sud Caucase.

Read More...

GPF Philippines - « Une Grande Famille en Dieu » : les dirigeants de la planète y croient

December 13, 2008

Toute une brochette de dignitaires religieux et politiques de différents pays ont été sous les feux de la rampe le 13 décembre 2008 devant des milliers de personnes au Quirino Grandstand de Manille. Ils ont affiché par des symboles forts leur unité pour briser les barrières culturelles afin de devenir « une grande famille en Dieu » lors du Festival international pour la paix.

Read More...

In Memoriam: Edouard Yakovlev, ambassadeur de paix

December 7, 2008

English, Español


Le 7 décembre, une « course de la paix » était organisée par la FPU-Géorgie dans le cadre du festival international pour la paix avec le soutien d’un visiteur de marque : l’ambassadeur de paix russe Edouard Yakovlev, président de l’Association internationale de Super Marathon. Quelques 150 athlètes y ont pris part, dont 18 handicapés.

Comme il ne se sentait pas très bien ce matin là, M. Yakovlev a souligné qu’il n’allait courir qu’une petite distance, et une voiture le suivait de près. Or au bout de quelques centaines de mètres, une crise cardiaque l’a fauché et il est décédé lors de son transfert à l’hôpital.

Cet homme russe était venu en Géorgie pour la paix ; son T-shirt arborait les deux drapeaux russe et géorgien. Son décès a attiré l’attention des media. Le consul de Russie à Tbilisi a reçu un appel de condoléances du président du parlement géorgien. Plus tard dans la journée, les officiels géorgiens ont dit que si sa famille le souhaitait, son corps reposerait dans une sépulture au Panthéon des Héros Géorgiens.

Sa famille a toutefois souhaité naturellement un rapatriement de son corps en Russie, et les autorités locales russes ont alors fait au mieux pour faciliter le retour de la dépouille à Moscou via l’Arménie, car il n’y a plus de communication directe entre la Géorgie et la Russie.

Read More...

GPF-Brésil - Jour de paix radieux à Brasilia

December 7, 2008

Avec plus de 20 000 Brésiliens de tous âges dans un stade Nelson Nilson débordant de bruit et d’enthousiasme, l’évêque Manoel Ferreira, l’infatigable promoteur et président du festival international pour la paix qui se tenait à Brasilia le 7 décembre pouvait enfin se permettre un petit sourire de satisfaction.

Read More...

Réunion interreligieuse à l’ONU sur les droits de l'homme

December 2, 2008

Plus de 300 responsables religieux, politiques et de la société civile se sont réunis au siège de l'ONU, à New York, le 2 décembre, pour célébrer le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme et s'interroger sur la possibilité de mieux répondre à une nouvelle vague de violations des droits de l'homme dans le monde entier. Les missions permanentes de quatre pays ont parrainé l'événement - la Guinée, l'Éthiopie, le Kenya et le Népal. M. Ricardo de Sena, directeur du bureau de liaison de la FPU auprès de l'ONU a assuré la coordination.

Read More...

H.J. Moon: Coopération interreligieuse, protection de la dignité et des droits de l’homme

December 2, 2008

Il y a huit ans, mon père, le révérend Dr Sun Myung Moon, parlant ici-même dans cette salle, a prédit que le plus grand défi pour la paix au xxie siècle, viendrait du conflit entre les religions et leurs disciples. C’est pour cette raison qu’il a poussé l’ONU à créer rapidement un « Conseil interreligieux » qui rassemblerait les dirigeants des grandes fois de notre monde.

Read More...

À l’ONU, des dirigeants religieux célèbrent le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme

December 2, 2008

Plus de 300 responsables religieux, politiques et de la société civile se sont réunis au siège de l'Oraganisation des Nations unies, à New York, le 2 décembre, pour célébrer le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme et s’interroger sur la possibilité de mieux répondre à une nouvelle vague de violations des droits de l’homme dans le monde entier.

Read More...

GPF - Les Îles Salomon: Modèle de paix pour l’Océanie

November 29, 2008

Solomon Islands-2008-11-29-Making Solomon Islands a Model Nation of Peace in Oceania

English, Español

« Une Famille en Dieu, c’est une devise qui nous enseigne à vivre tous en harmonie », s’exclame M. Augustine Taneko. Ce parlementaire préside le festival international pour la paix dans les Îles Salomon. Et il faut dire que le festival international pour la paix ne pouvait mieux tomber. Avec son thème « une Famille en Dieu », il a débarqué sur un archipel qui venait d’essuyer une période tumultueuse de guerre civile et d’émeutes. La capitale Honiara se remet encore des blessures de conflits ethniques entre la population indigène de Guadalcanal et les migrants de l’île de Malaita.

Le révérend Sun Myung Moon Moon a souligné le rôle exemplaire des Îles Salomon et d’autres petits Etats insulaires d’Océanie pour bâtir l’unité entre les nations du Pacifique et du monde. Le fondement spirituel préparé aux Salomon aura pesé de tout son poids dans l’attrait exercé par le festival international pour la paix, annonçant une ère d’espoir et de grands projets  dans le Bassin du Pacifique.

« Vers un nouveau paradigme de leadership et de bonne gouvernance pour le développement et la paix » : tel était le thème de la Conférence Internationale des Dirigeants, qui a réuni des dignitaires de toutes sortes pour parler et débattre des bonnes pratiques et de la bonne gouvernance qui mènent à la paix. Le Chef de l’Etat, Sir Nathaniel Waena, s’est adressé à l’auditoire composé de ministres de gouvernement et de parlementaires, mais aussi de guides religieux importants, de femmes et de responsables de jeunes.

La célébration du 29 novembre au Lawson Tama Stadium fut précédée d’un défilé emmené par la fanfare de la police et divers groupes culturels qui ont drainé des centaines de badauds, de sympathisants et de participants. Ils étaient venus voir quelques uns des groupes culturels et des formations musicales les plus populaires de la région mais aussi pour entendre des figures politiques nationales et locales parler de la signification de la journée et de l’importance pour l’avenir des Îles Salomon de ce festival.

Des équipes ont fait campagne auprès des écoles, de la presse, et de l’opinion publique en général pour leur faire connaître les activités à caractère social du festival, notamment un concours national de chanson, un programme d’assistance informatique, des projets d’entraide, et des bourses à l’Institut de Commerce et de Technologie du Queensland.

Le Festival international pour la paix a aussi déployé divers efforts de nettoyage auprès des écoles. Il s’agissait d’inculquer l’éthique d’une « vie pour les autres ». Les bénévoles qui ont pris part au nettoyages ont attiré la curiosité des habitants de Honiara, qui les ont encouragés dans leurs efforts, leur prêtant parfois main forte. Un habitant s’est exclamé en félicitant les bénévoles pour leur bon travail : « Montrez aux Honiarais comment nettoyer leur ville ! » Les écoles ont aussi invité une équipe d’éducation du caractère et de prévention du VIH/SIDA à donner des présentations afin de sensibiliser la population à des problèmes aigus qui se posent aux Salomon.

Read More...