FOLLOW US

FacebookInstagramYoutubeLinkedinFlickr

Click here to learn more about the Think Tank 2022 and UPF's effort in the Peaceful Reunification of the Korean Peninsula.

Think Tank 2022

CALENDAR OF EVENTS

September 2021
S M T W T F S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Le sport au service de la paix

English, Español


Le sport : un don qui n’a pas de prix pour l’humanité ! Une voie vers la plénitude physique et affective, le bien-être, le bonheur. Dans toute collectivité, jouer dans des équipes locales facilite le brassage de tous les milieux sociaux. Il est des circonstances où des communautés entières suspendent les affaires, mettent de côté clivages et disputes, et communient dans la célébration de la victoire de leur équipe favorite. Pour ceux qui chérissent la paix et les règles de la sportivité, il est crucial de canaliser la puissance et le dynamisme des jeunes par le sport. Conscientes de ce potentiel, les Nations unies ont déclaré 2006 « année des sports et de l’éducation physique. »

Le sport donne aux jeunes du monde entier des occasions de prendre part à des épreuves, s’initier à l’éthique sportive, et tisser des liens bien essentiels pour la confiance et l’amitié. Son Festival Interreligieux des sports pour la paix est un modèle unique de sports, de culture, et de célébrations religieuses. En 2007, la FPU a travaillé au Guatemala avec le Ministère de la paix pour défendre la coopération inter culturelle et la sportivité dans les écoles du pays, ainsi qu’en Israël pour offrir un programme de célébration des sports et de la vie à Carmel qui a rassemblé des étudiants de diverses communautés d’Israël. On propose divers programmes athlétiques :

Jouer au Football

On donne des occasions à des jeunes en difficultés de faire des tournois de football. Les participants acquièrent des talents, reçoivent une éducation destinée à développer et renforcer le caractère grâce à des valeurs qui développent l’esprit sportif. Le programme est appelé « La voie du champion ». On trouve parmi les participants des entraîneurs, des instances sportives, et des athlètes. En Jordanie, en Estonie, et en Ukraine, l’impact a été réel sur la façon dont le sport—le football en particulier—est présenté à la jeunesse de leur pays. L’accent cette année est sur la sensibilisation des entraîneurs à la formation du caractère et au travail en équipe.

Festival Interreligieux des Sports pour la Paix (IPSF)


Le Festival interreligieux des Sports pour la Paix attire de jeunes athlètes de nombreux pays et de diverses traditions religieuses dans un cadre où ils peuvent vivre ensemble, jouer et faire des tournois, tout en connaissant l’amitié et le partage culturel. Ce programme sportif original crée un modèle de coopération interreligieuse en un temps de tensions et d’incompréhensions répandues entre peuples de différentes religions. Outre d’intenses compétitions dans sept sports populaires, les autres activités proposent des méditations matinales et des programmes culturels internationaux en soirée, tous conçus pour créer des expériences de vivre ensemble comme une famille globale. Pour beaucoup de participants, c’est un tournant dans leur vie.

Sports pour la paix

Un nouveau projet : sports pour la paix s’agit de cibler des jeunes dans quatre groupes de populations : les milieux défavorisés, les nouveaux immigrants et les réfugiés, les gens qui vivent dans ou à proximité des zones de conflit, et les peuples dits premiers. L’éducation à la sportivité s’appuie sur un modèle d’apprentissage expérimental. Des programmes ont eu lieu initialement en Inde et au Sri Lanka. Dans la zone montagneuse de Wayanad, dans l’État du Kerala au sud de l’Inde, les jeunes des tribus qui n’ont guère d’occasions de faire des compétitions ont pris part à un tournoi de football et à un séminaire.

Depuis presque vingt ans, la guerre civile sévit au Sri Lanka. Sports pour la paix y a tenu un camp de basketball avec les équipes nationales féminines senior et junior de basket. Les joueuses de diverses parties du pays ont travaillé ensemble pour parfaire leurs dons athlétiques. Beaucoup ont suivi le séminaire animé par Diesa Seidel, ancienne joueuse professionnelle de basketball, et John Gehring. Les deux camps et le séminaire ont reçu le soutien des ministères sri lankais des Sports et de l’Éducation. Le contenu du séminaire était  d’un intérêt particulier pour le ministre de la paix, car son département propose des programmes sportifs entre les militaires et les civils dans les zones de conflit.

La Peace King Cup (coupe du roi de la paix)

Un tournoi international entre clubs de footballeurs professionnels, la Peace King Cup s’est tenu tous les deux ans en Corée depuis 2003. L’événement a gagné en prestige, et le tournoi 2009 se déroulera dans la province espagnole d’Andalousie : une étape majeure dans un des bastions du football professionnel ! Les fans pourront suivre les matches à la télévision dans le monde entier.

La Peace King Cup attire l’attention du public sur le besoin et le défi de créer une culture de la paix. Les retombées servent à financer des projets utiles dans de nombreux pays. Le premier et le second du tournoi 2007, l’Olympique Lyonnais (France) et le Bolton Wanderers (Liverpool, Royaume-Uni), ont donné  chacun 50 000 USD pour des projets athlétiques.

La Peace Queen Cup (coupe de la reine de la paix)


La Peace Queen Cup attire les meilleures équipes nationales de football féminin. Le tournoi 2008 se déroule à Suwon, en Corée, du 14 au 21 juillet. C’est la deuxième Peace Queen Cup depuis la création de l’événement en 2006. Plusieurs équipes fortes y participent : États-Unis, Brésil, Canada, respectivement première, quatrième, et neuvième au classement FIFA. Les cinq autres équipes sont l’Argentine, l’Australie, l’Italie, la République de Corée, et la Nouvelle Zélande. Beaucoup de fans coréens de football sont impatients de voir ces équipes jouer.

La compétition est précédée d’un défilé de mode et d’un concert de musique pop. Un forum sur le sport féminin en Asie à l’Université Gyeong-gi réunira des délégués de 13 nations asiatiques pour débattre du statut des femmes asiatiques dans le sport, en particulier les femmes dans le football, et les perspectives pour un développement ultérieur.

La Star Cup

La Star Cup offre à des acteurs connus, des journalistes, et des vedettes de la presse une occasion de jouer au football en tournoi pour un but public. Les fans répondent à ce projet établi en Corée, qui est davantage regardé que beaucoup de matches de la FIFA. Le public se passionne en voyant ses « stars » jouer. Les retombées aident à soutenir des programmes de football dans des pays déchirés par des conflits tels que le Liberia.

La « Campagne des neuf millions » du Haut Commissariat des Nations unies aux Réfugiés (www.ninemillion.org) fut lancée en 2006 en partenariat avec les marques Nike et Microsoft, dans le noble but de donner à plus de neuf million d’enfants dans le monde un meilleur accès à l’éducation, au sport et à la technologie.

En bref, les projets athlétiques créent des modèles de paix. Le sport jette ses passerelles au-dessus des clivages culturels. Ces projets associent la publicité pour de grands événements sportifs aux besoins quotidiens d’une jeunesse qui lutte pour donner une tournure positive à la vie par le sport. En prônant des modes de vie constructifs et sains parmi la jeunesse, le chemin de la paix s’élargit.