FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

CALENDAR OF EVENTS

November 2019
S M T W T F S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

La Célébration de la Journée Internationale de la Paix le 21 septembre 2013 au Burkina Faso

English

Ouagadougou, Burkina Faso - La Fédération pour la Paix Universelle (FPU) Burkina Faso a organisé, du 14 septembre au 22 septembre 2013, une Semaine Nationale de la Paix au Burkina sous le thème « Education pour la Paix. »

L’objectif principal de cette semaine était de participer à l’émergence d’une culture de paix au Burkina Faso, par la capitalisation et la vulgarisation des messages des Nations Unies pour un monde de paix, de tolérance et de fraternité accomplies.  

Patronnée par sa majesté le Moogho-Naaba Bâogo, Empereur des Moose, Ambassadeur pour la Paix, président d’honneur de la FPU-Burkina Faso et Parrainée par le Professeur OUATTARA Moussa, Ministère des Enseignements secondaire et supérieur du Burkina Faso.

En partenariat avec :

- La Fédération des Familles pour la Paix Mondiale et l’Unification Burkina Faso (FFPMU-BF)

- La Fédération des Femmes pour la Paix Mondiale Burkina Faso (FFPM-BF)

-La Fédération des jeunes pour la Paix mondiale Burkina Faso (FJPM-BF)

- Le Comité Académique pour la Recherche des Principes, Burkina Faso (CARP-BF)

-La Vision 2020 Burkina Faso,

-La Présidence du Faso, le gouvernement du Burkina Faso.

Les activités qui ont marqué cette semaine sont les suivantes :

le 14 septembre : Sermon pour la Paix à l’Hôtel Eden Park ;

le 15 septembre : Messe pour la Paix ;

le 16 septembre : Dialogue et Médiation pour la Paix à KINDI ;

le 17 septembre : Sport pour la Paix à Ouagadougou, terrain de Sa Majesté le Mogho Naaba ;    

le 18 septembre : Judo pour la Paix à l’école nationale de la police

le 19 septembre : Femme, éducation pour la Paix à l’Hôtel Eden Park ;

le 20 septembre : Préparatif de la journée

le 22 septembre : Séminaire des jeunes et étudiants à l’hôtel Somkieta ;

le 21 septembre.

La célébration de la Journée Internationale de la Paix, une célébration placée sous le thème: « Education pour la paix. » En voici le scénario :

Le Samedi, 21 septembre 2013 a eu lieu, dans la plus grande et la plus prestigieuse salle de Conférence du Burkina, la célébration de la Journée Internationale de la paix. En voici le scénario :

D’entrée de jeu, le Maître de Cérémonie, le Pasteur Thomas Diarra a salué les 800 participants à la cérémonie et leur a demandé de se mettre debout pour observer une minute de silence en mémoire d’un illustre Ambassadeur de Paix burkinabé, l’ex-Président du Faso, M. Saye Zerbo, décédé dans la nuit du jeudi à vendredi, 19 septembre 2013.

Succédant à cet acte de foi en la mémoire de notre Collègue Ambassadeur de Paix, la Chorale Nouvel Espoir du Burkina a fait vibrer la grande Salle par un chant de paix.

Le troisième intervenant fut le président du comité d’organisation de la Semaine de Paix, Monsieur Koutiébou Marcel, Ambassadeur de Paix. Celui-ci, après avoir félicité et remercié les participants pour avoir répondu positivement à l’invitation de son comité, a insisté sur l’importance de l’éducation dans un monde de crises et de tensions, toutes engendrées par un appauvrissement sans précédent des valeurs morales. Le président du comité d’organisation a terminé son allocution en invitant les participants à vivre pleinement les moments que nous nous donnons, en cette salle, afin de participer à l’approfondissement, dans notre pays’ une dynamique de paix et de fraternité véritables.

Madame Bitibaly Armande Baro, après l’intervention de M. Koutiébou, a fait aux participants un bref compte-rendu de la journée consacrée au sport et concrétisée par des matchs de foot-ball entre des équipes de jeunes de la ville de Ouagadougou. De son point de vue, les jeunes ont vécu ces journées avec beaucoup d’entrain. Ils en redemandent vivement. C’est pourquoi elle a proposé de continuer à encourager les jeunes à vivre en équipes à travers les sports, en leur offrant des ballons, des maillots et autres objets pouvant susciter leur intérêt pour la vie de groupe.

Au Burkina Faso, le combat de la femme pour la paix remonte à la nuit des temps. En effet, c’est grâce à une femme, à la Princesse Yennenga, que les Burkinabè ont la joie de fouler, depuis plus de mille ans, le sol d’Ouagadougou. Aujourd’hui encore, les femmes sont au rendez-vous de la paix, dans la grande Salle de Conférence de Ouaga 2000, avec à leur tête, la responsable de la Fédération des Femmes pour la Paix Mondiale Burkina Faso (FFPM-BF), Madame Aguita Libo. Devant les participants, elle leur a fait revivre la magnifique distinction de 16 femmes du Burkina, venues faire grossir et grandir les rangs des Ambassadeurs de Paix de ce pays. Pour la promotion des activités féminines en relation avec l’éducation à la paix, Madame Libo a demandé à l’assistance de soutenir les femmes par des gestes concrets.

De nouveau, la Chorale Nouvel Espoir du Burkina a jailli des rangs comme une vague de fraîcheur, avant de se retirer sous les applaudissements de l’assemblée, après avoir exécuté avec brio, un chant de paix en langue arabe.

Le Dr Yamba Elie Ouédraogo a, pour sa part, lu et commenté le discours du Secrétaire Général de l’ONU, M. Bang-Ki Moon, discours rédigée à l’occasion de la Journée Internationale de la Paix, 2013. Le professeur a insisté sur les trois dimensions de la paix qui sont, selon lui, la paix du corps, la paix de l’esprit et la paix dans la relation avec Dieu.

Le temps fort de la célébration de la Journée Internationale de la Paix arriva quand la Secrétaire Générale de la FPU-Burkina, Madame Ilboudo Mau Ngoma succédant au Professeur Yamba Elie Ouédraogo, a pris la parole pour prononcer et animer à la fois, la conférence attendue par tous, sur « Education et paix ». En substance, elle a dit: Chaque année, le 21 septembre, L’ONU invite toutes les Nations et les personnes à une cessation des hostilités et à commémorer la Journée Internationale de la Paix. Le thème de l’année 2013 est « Education pour la Paix ».La FPU, au Burkina Faso, va dans cette direction à travers le programme de la Semaine Nationale de la Paix. Nous vivons un monde en crise ; les délinquances des valeurs morales et éthiques touchent toutes les couches des sociétés et engendre les tensions sociales. Les familles sont démissionnaires, bien qu’elles soient responsables de l’école des valeurs, des vertus et d’amours.

La violence sous ses formes multiples, la montée de l’intolérance, l’alcoolisme, le tabagisme, la pratique incontrôlée de la sexualité, nous prouvent que l’éducation a perdu ses fondements depuis des décennies et la paix est menacée. La Secrétaire Générale de la FPU-Burkina a terminé sa conférence en lançant un appel vigoureux aux uns et aux autres afin qu’ils souscrivent et qu’ils participent aux cycles de formations qui seront organiser pour renforcer la capacité des citoyens à œuvrer pour un monde de paix.

Après l’intervention la Secrétaire Générale de la FPU-Burkina Faso, Mme ILBOUDO Mau Ngoma, M. Sasaki, envoyé spécial de la vision 2020 s’est fait le plaisir d’inviter les participants à s’engager pour une culture de la paix depuis les racines de la société, au niveau des familles. Pour la réalisation de bonnes familles, de vraies familles et des familles de paix, M. Sasaki a invité tous les Burkinabé à une véritable renaissance spirituelle. Sans paix, a-t-il insisté, il n y a pas de développement. Dieu a béni le Burkina, il faut maintenant que chacun des fils de ce pays sache bénir Dieu par ses actes.

La cérémonie de la distinction des nouveaux Ambassadeurs de Paix a ensuite eu lieu. Le Ministre Ouattara Moussa, Ministre burkinabé des enseignements secondaires et supérieurs, le Secrétaire Général de l’Université de Ouagadougou, M.Koné Mouhamoudou, des leaders religieux, des chefs coutumiers, les femmes ont été distinguées, alors qu’ils avaient fait le déplacement à la Salle de conférence, chacun accompagné d’une suite nombreuse. Pour mettre fin à cette cérémonie, M. le Secrétaire Général de l’Université a pris la parole, au nom des récipiendaires, pour remercier la FPU-Burkina, s’engager à suivre les formations qu’elle organisera à leur intention et, au-delà, à œuvrer pour un monde de paix.

Le Commandant de Brigade de Kossyam, M. Sawadogo , a pris la parole au nom des Forces Armées du Burkina pour dire que les Forces Armées soutiennent la FPU- Burkina Faso, qu’elles partagent ses objections et visions sur la paix et qu’elles sont prêtes à participer à mise en œuvre des modules de formation conçus à leur intention.La Télévision et la Radio Nationales étaient au rendez-vous.

La traduction du français à la langue nationale mooré a été assurée par M. Sana Moustapha, un traducteur de notoriété nationale.

Par Dr Yamba Elie Ouédraogo, Ambassadeur de paix, membre du comité d’organisation

International Day of Peace 2013 from Universal Peace Federation International

If you find this page helpful and informative please consider making donation. Your donation will help Universal Peace Federation (UPF) provide new and improved reports, analysis and publications to you and everyone around the world.

UPF is a 501(c)(3) tax exempt organization and all donations are tax deductible in the United States. Receipts are automatically provided for donations of or above $250.00.

Donate to the Universal Peace Federation: Your donation to support the general programs of UPF.

Donate to the Religious Youth Service (RYS): Your donation will be used for service projects around the world.


Donate to UPF's Africa Projects: Your donation will be used for projects in Africa.




Related Articles

UPF-USA Chapters Celebrate World Interfaith Harmony Week

United States—Guests in Utah, Hawaii, Pennsylvania, New Jersey, New Mexico, and Washington, DC gather to celebrate diverse religious traditions.

International Women’s Day Celebrated in the United States

United States—Several local chapters of UPF celebrated International Women’s Day in March 2018, highlighting the work of women in different fields of endeavor.