FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

See our Click here to view or listen to our new Webinar Program, UPF Peace Talks!

CALENDAR OF EVENTS

August 2020
S M T W T F S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Conférence Régionale sur le Leadership et la Paix

English

Cotonou, Benin - Les samedi 24 et dimanche 25 mai 2014, s’est déroulée à la Salle des Fête du Ministère des Affaires Etrangères et ce, dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Afrique (Africa Day) la Conférence Régionale sur le Leadership et la Paix (West Africa Leadership Conference on Peace). Cette Conférence organisée par la Fédération pour la Paix Universelle (FPU) en collaboration avec la Fondation Marjolaine et le Réseau Africain pour la Paix, la Solidarité, l’Intégration et la Promotion de l’Excellence, a réuni des participants venus du Nigéria, du Burkina Faso, du Ghana et du Bénin et est placée sous le thème : « Construire un Continent de Paix et d’Unité à travers la Promotion des Vraies Valeurs Familiales, la Bonne Citoyenneté, la Bonne Gouvernance et le Dialogue Interreligieux » (Building a Continent of Peace and Unity, Through True Values Promotion, Good Citizenship, Good Governance and Interriligious Dialogue).

Au premier jour de la Conférence notamment lors du Panel d’ouverture officielle, plusieurs cérémonies protocolaires ont été enregistrées. D’abord l’exécution de l’Hymne national et l’invocation d’ouverture par la Représentante de l’Islam et celui du Christianisme.

Dans son allocution de bienvenue et d’introduction à la conférence, le Président de la FPU/Afrique de l’Ouest, Dr Paterne ZINSOU a remercié tous les participants de leur déplacement avant de rappeler la mission de la FPU et les valeurs qu’elle prône.

Il a informé les participants du départ pour cas de force majeure de SE Professeur Albert TEVOEDJRE qui était présent dans la salle en qualité d’orateur principal pour le panel d’ouverture de la conférence. Dans son témoignage il fait remarquer que le Professeur TEVOEDJRE a manifesté un attachement particulier aux idéaux et aux valeurs défendus par la FPU dont il voulait être l’avocat à cette occasion et partager le fruit de ses longues et riches expériences avec les participants. « J’ai beaucoup de choses à vous dire… je souhaite plein succès aux travaux et du courage », était selon Dr. ZINSOU, ses mots d’espoir pour la Conférence Régionale sur le Leadership et la Paix.

Le Président ZINSOU a expliqué de long en large les objectifs de la présente conférence. Il s’en est suivi une présentation vidéo de la FPU. Laquelle présentation a permis aux uns et aux autres de découvrir et de savoir encore plus sur la vision, la mission, les stratégies de travail de la FPU dans le monde entier.

Dans leurs interventions, Dr Raphael Ogar OKO, Dr Germain TRAORE et Sa Majesté Baffour Nana Opponwaa. Représentant respectivement les délégations nigérianes, Burkibé et ghanéenne, ils ont tour à tour souligné l’importance de la Paix dans la société faisant référence aux perturbations sociales des temps modernes, le phénomène Boko Haram, les conflits socio-politiques et religieux dans le monde entier et la nécessité de travailler à la consolidation de la Paix partout où l’on se trouve. Ils ont évoqué la nécessité d’une nouvelle perspective et d’une réforme structurelle et fonctionnelle au niveau de la vision, des objectifs, de l’orientation et la mission de ECOWAS et des structures d’intégration sous régionale et régionale.

Dans la même logique, le représentant de la FPU Internationale, Monsieur Kevin WINTER a rappelé que c’est un devoir pour chaque individu de se faire artisan de Paix dans son entourage immédiat et lointain.

Pour sa part, la Directrice de la Famille, de l’Enfance et de l’Adolescence, Madame Latifatou BOUKARI épouse YOROU représentant la Ministre de la Famille, a manifesté dans son allocution d’ouverture officielle, l’intérêt du gouvernement béninois pour cette rencontre qui, dit-elle, va dans la droite ligne de l’une des missions de son ministère qui est de construire des familles et une société de Paix.

Elle a mis l’accent sur la nécessité de promouvoir les valeurs familiales et l’engagement de Madame le Ministre de la Famille à prendre des initiatives pérennes en vue de renforcer la cellule familiale et de favoriser le dialogue social.

Pour les communications, la première qui a porté sur les "Causes et perspectives pour la résolution des conflits humains" a été animée par monsieur Kevin WINTER. Dans sa présentation, le communicateur a mentionné que les conflits trouvent leurs sources dans l’éducation ou la formation de l’enfant. Il a expliqué que les conflits humains ont commencé depuis le péché originel d’Adam et d’Eve dans le jardin d’Eden lorsqu’ils s’accusaient l’un et l’autre de s’être conduits dans le péché. C’est depuis ces temps que la haine et les conflits fratricides sont nés dans les foyers. Ce qui fait que les enfants, lorsqu’ils sont élevés dans la haine et la violence ne peuvent qu’être à l’image de leurs parents. Il n’y a pas de Paix sans amour et que la présence et la sensibilité sont les ferments de l’amour. Dans leurs interventions, les participants ont reconnu la pertinence du sujet abordé et la nécessité de renforcer l’enseignement de la Paix dans les cercles familiaux et les milieux scolaires et universitaires.

Pour la seconde communication intitulée "Famille : Ecole de l’Amour et de la Paix", il s’est agi pour le communicateur, Dr Paterne ZINSOU de montrer comment la Paix universelle peut s’obtenir depuis les familles. Il a souligné que la Paix commence e s’enseigne depuis la maison et pour cela, il faut que les quatre (4) sphères du cœur que sont : l’amour filial, l’amour fraternel, l’amour conjugal et l’amour parental soient présentes. C’est exactement comme les cycles et les classes de formation qui exigent un certains nombres de dispositions de compétences, de pratiques et d’évaluation. Chaque sphère a ses valeurs comme le respect et la gratitude pour l’amour filial, l’harmonie et pureté pour l’amour fraternel, la fidélité et l’engagement pour l’amour conjugal et enfin le dévouement et la bienveillance pour l’amour parental. Il a aussi mentionné que la bonté parentale doit s’universaliser et en conséquence, si quelqu’un se trouve être un bon parent dans son foyer, cela doit se constater partout où il se trouve, autrement, il n’en est pas un. C’est après cela que les interventions des participants aussi riches et constructives ont mis fin aux travaux de la première journée.

Au second jour de la conférence, les travaux ont repris après les civilités d’usage

Les participants ont jouit d’une partie de divertissement dans le cadre de la commémoration de la Fête des Mères. Madame Alphonsine ZINSOU, épouse du Président Sous Régional a reçu au nom de toutes les femmes mères dans la salle un tableau de reconnaissance.

C’est dans une atmosphère de fête et de joie et par une animation dédiée aux femmes, que le Président ZINSOU a procédé au lancement de la conférence commémorative de la Journée de l’Afrique. Le thème de la communication principale a porté sur "Promouvoir le dialogue interreligieux pour la Paix et l’Unité. Une vision nouvelle pour la Paix : Une Famille sous Dieu". Docteur Paterne ZINSOU qui en a assuré la présentation a évoqué la nécessité de rallier la religion à la science et vice-versa, en citant, pour corroborer ses propos, le Physicien Allemand Albert Einstein qui souligna que « la Science sans la Religion est aveugle et la Religion sans la Science est infirme ». Il a poursuivi en disant que « l’ignorance est l’ombre de la mort et nous fait sombrer dans nos problèmes, les querelles et la division au sein des Religions » en préconisant comme solution la connaissance de notre origine commune mentionnée et révélée par tous les écrits saints et les textes sacrés dont le communicateur a présenté des extraits très significatifs. Dr. ZINSOU a fait remarquer l’importance de l’étude de la religion, des textes philosophiques et des lois de l’univers en vue de résoudre le problème de l’ignorance et la connaissance des réalités révélées par la science qui nous ramènerait à notre origine commune. Aussi, a-t-il insisté sur l’amour du prochain comme fondement de toutes les religions et de la dualité complémentaires des choses qui constitue la clé pour les relations et pour toute action de donner et recevoir fructueuse et harmonieuse.

Il a dans son exposé montré la grande contribution des Fondateurs de la FPU, Dr et Madame MOON dans la réforme des Nations Unies et dans la création du Conseil Interreligieux et International pour la Paix devant œuvrer au coude à coude avec le Conseil de Sécurité comme un organe complémentaire dans les analyses et les prises de décisions en faveur de la paix, de la prévention et de la résolution des conflits. Ce organe jouera le rôle de l’esprit afin de soutenir et de renforcer la mission du CS qui joue le rôle de corps. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » devait souligner le communicateur en citant Rabelais, avant de montrer l’importance des deux aspects complémentaires du corps et de l’esprit et de la nécessité de l’unité entre ses deux entités du même organe. Il a terminé en mettant l’accent sur la culture du sens de religiosité, d’éthique et de moralité ainsi que des vertus universelles qui font de l’humanité, une seule Famille sous Dieu, l’unique créateur et parent de l’humanité.

Prenant la parole après la communication très riche du Président ZINSOU, Maître Robert DOSSOU, après avoir illustré l’expérience d’une prière commune faite d’anciens chefs d’Etat avant leur réunion, évoquée par le Dr. ZINSOU, a axé son intervention sur deux points : la Science et la Dieu et l’Homme et la Paix. Pour lui, la Science est l’une des voies pour connaître Dieu. Cependant, le savoir de l’Homme est limité car il n’est pas permis à l’Homme de connaître comme Dieu, Dieu étant maître du savoir. Il est par la suite revenu sur la dualité des choses en affirmant que : « depuis que l’humanité est humanité, il y a toujours eu des Guerres et il y a toujours des Paix » et qu’en conséquence, « tout Homme est condamné à construire la Paix et cela commence depuis le berceau de l’Homme ». Nous devons plus nous pencher du côté de la paix en vue d’inverser la tendance et de bâtir ce monde de paix et d’unité tant attendu.

A sa suite, le Ministre CHABI KAO a insisté sur la tolérance et l’acceptation de la vérité venant de l’autre. Selon lui, la peur pousse l’Homme a tourné dos à Dieu et il faut donc se battre contre soi-même pour se conformer à la volonté de Dieu.

Un panel de clôture par les différents représentants des délégations des 4 pays a mis fin aux travaux de cette seconde journée marquée par une Distinction Spéciale du Prix de la Couronne de Paix décerné à un Ambassadeur Modèle. Cette récompense a été accordée au Dr. Raphaël TCHIDIME, Ambassadeur de Paix, qui a accompli de grande œuvre dans l’exercice de cette mission de constructeur de la paix qui lui a été donnée.

12 nouveaux Ambassadeurs de Paix ont été distingués à cette rencontre de clôture de la Conférence Régionale sur le Leadership et la Paix et de célébration de la Journée Mondiale de l’Afrique.

Des résolutions ont été prises et des recommandations ont été faites par les participants qui ont écrit leurs impressions finales très pertinences. Nos remerciements aux équipes des rapporteurs et de la rédaction des Recommandations. [Lire les résolutions et recommandations.]

Les rapporteurs

Christophe H. MEGBEDJI (Maire de Klouékanmè) 
Stéphane Nestor A. N’SOUGAN
Edouard-Chalus HOUILEY DANDÉGLA     
Isaac-Chalus HOUILEY DANDÉGLA