FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

International Association of Parliamentarians for Peace

CALENDAR OF EVENTS

June 2019
S M T W T F S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Festival international de la paix au Bénin

Un Festival international de la paix s’est tenu au Bénin du 26 au 29 octobre, à Ouidah, le port historique de l’esclavage, et à Cotonou, capitale économique et ville principale du Bénin. Pendant chaque activité, des représentants des pays voisins (Burkina Faso, Niger, Nigeria, Togo, et Ghana) se sont joints aux délégués internationaux, parmi lesquels l’Archevêque George Augustus Stallings, et M. Jin Man Kwak.

Dans un esprit de service, 300 participants de différents pays se sont mis à la tâche et se sont dépensés sur un projet d’entraide communautaire à l’école primaire publique de Ganve à Ouidah. Portant les T-shirts du Festival international de la paix, ils ont désherbé et nettoyé le terrain de l’école. Le maire leur a offert des paroles de bienvenue.

Quelques 400 personnes se sont ensuite retrouvées pour une marche de paix sur le thème « Pardon et réconciliation pour une nation prospère. » La marche a démarré sous l’arche au nom sinistre : « Porte du non retour », et a suivi le parcours historique où les captifs vendus en esclavage étaient embarqués sur les navires.

Quatre équipes de football féminin ont pris part à un tournoi de promotion de la paix. La FPU a voulu marquer là son attachement aux objectifs du Millénaire pour le développement, dont l’un est d’offrir aux femmes un plus grand éventail d’opportunités.

Au Palais des Congrès de Cotonou, plus de 1 000 personnalités se sont rassemblées pour la cérémonie de remise des certificats d’ambassadeurs de paix. Le jour suivant, lors d’un rassemblement d’étudiants à l’Université d’Abomey-Calavi, les organisateurs ont débattu des plans pour un festival majeur en 2008.

Enfin, la délégation a rencontré le ministre béninois des Affaires étrangères et lui a remis un rapport destiné au chef de l’Etat, le Dr Thomas Boni Yayi et à la Première dame, Mme Chantal Boni.