FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

See our Programs and Initiatives page to learn about IAPP, IAPD, ISCP, Peace Road, Sunhak Peace Prize, and other UPF Initiatives

CALENDAR OF EVENTS

January 2020
S M T W T F S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Federation pour la Paix Universelle: Réflexions préliminaires

Quels sont les principaux défis auxquels l’humanité est confrontée ? La globalisation donne à la plupart de ces défis une dimension mondiale.

Il y a de nombreuses inégalités qui font souffrir l’humanité. Beaucoup d’hommes vivent dans une pauvreté extrême ; un nombre considérable d’hommes et d’enfants meurent de faim et de maladies. Une conscience profonde de la dignité de chaque être humain développerait plus de solidarité au niveau mondial.

Des conflits existant dans différentes régions du globe contribuent à la situation misérable d’un grand nombre d’êtres humains. Beaucoup de conflits pourraient être résolus si la sagesse des religions, la sagesse du monde laïque et la sagesse de la politique coopéraient pour le bien-être des peuples au lieu que souvent les personnes religieuses, laïques et politiques se laissent corrompre par le pouvoir et que les intérêts de la population civile ne comptent pour rien dans les terribles jeux du pouvoir.

Dans beaucoup de pays les populations souffrent sous des régimes autoritaires et corrompus. Même dans les pays démocratiques les politiciens élus ont de plus en plus de mal de mettre l’intérêt général au centre de leur gestion politique. Souvent la soif du pouvoir ou /et du profit est l’obstacle majeur à une bonne gouvernance. Seule une gouvernance basée sur des principes éthiques et moraux garantirait à la population civile une gestion correcte des intérêts généraux. D’autre part les sociétés et les démocraties ne peuvent fonctionner normalement que si une majorité de citoyens vit selon des critères éthiques et moraux et s’intéresse à la politique. C’est alors que les politiciens qui veulent mettre l’intérêt général au centre de leur gestion politique auront une base suffisamment forte pour perdurer.

Malheureusement, en dépit des messages de paix de leurs fondateurs, souvent les religions, notamment en Europe, ont été à l’origine de terribles guerres et injustices ; il est compréhensible que beaucoup de personnes sont devenues sceptiques, voir même hostiles à la religion. Il appartient aux religions de rendre crédible la Cause Ultime ou Dieu en respectant les droits et devoirs ainsi que les valeurs inhérents à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
L’humanité devient de plus en plus consciente des problèmes de l’environnement créés par l’être humain et de leur impact sur leur vie voir même survie. Seule une approche globale et une coopération au niveau mondial de la politique, des religions et du monde laïque basée sur le respect de la nature permettront de les résoudre.

Nous assistons au phénomène du capitalisme sauvage centré sur la recherche effrénée du profit et qui fait fi des acquis de l’économie sociale de marché ainsi que de la dignité et des besoins fondamentaux des êtres humains. Un tel capitalisme est une force de destruction aussi dangereuse que le marxisme. Si l’économie et les finances ne servent pas les êtres humains, elles deviennent un facteur de déstabilisation et de conflit.

Il en est de même des médias, de la culture, de la musique et de l’art.

D’autre part quand un grand nombre de consommateurs développe une solidarité pour acheter des produits de firmes qui respectent leurs employés et l’environnement et qui vendent des produits de bonne qualité à des prix raisonnables, les sociétés commerciales devront prendre en considération cette volonté générale.

Les différentes professions exercées par les êtres humains devraient l’être conformément à un code de déontologie pour garantir un exercice correct.

Les valeurs fondamentales, sans les quelles la cohésion familiale et sociale ne peut pas perdurer, sont en train de décliner. C’est de leur père et de leur mère que les enfants devraient apprendre les valeurs fondamentales de dignité humaine, de respect, de solidarité, de liberté de conscience, de religion et de non religion ainsi que les droits et devoirs inhérents à ces valeurs. L’apprentissage des mêmes valeurs, droits et devoirs devrait faire parti intégrante du programme de l’enseignement.

L’égoïsme individuel qui prend le dessus chez les personnes vivant dans les nations ainsi que le macro-égoïsme des nations qui se reflète dans et bloque les Nations Unies constituent les obstacles centraux à la réalisation de la Paix Mondiale.

En résumé il y a lieu de constater que l’Europe, l’Amérique, le monde et les Nations Unies sont en crise et que cette crise est due au déclin des valeurs fondamentales sans lesquelles une société ne peut pas perdurer.

Comment faire face aux défis énoncés ci-devant ?

Pour construire la Paix dans le monde la Fédération pour la Paix Universelle propose une approche individuelle, familiale, nationale et globale.

L’humanité a toujours aspiré à la Paix. La FPU est convaincue que les êtres humains ont le potentiel d’établir la Paix. Selon la FPU la Paix commence à l’intérieur de l’individu pour s’étendre aux familles, à la société et au monde. Quand l’être humain réussit à établir l’harmonie en lui-même il devient une personne de Paix dans sa vie privée, professionnelle et publique.

Afin de contribuer à la réalisation de la Paix dans le monde la FPU réunit des personnes des différents bords politiques, des personnes non politiques, des personnes des différentes religions et des personnes non religieuses qui se rendent compte que sans une coopération pour le bien-être de la nation, du continent et du monde la Paix ne pourra jamais être réalisée. Une telle coopération est seulement possible sur base de valeurs éthiques et morales laïques ou religieuses, respectivement spirituelles qui respectent les principes inhérents à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Si ces valeurs sont suivies, d’une part, par les politiciens, les personnes travaillant dans les sociétés financières et commerciales, dans le domaine culturel, les médias, les institutions et organisations en général et, d’autre part, par les croyants et les non croyants dans leur vie privée, professionnelle et publique, la Paix va être réalisée progressivement.
Si nous voulons construire la Paix par où faut-il commencer ?

L’expérience nous montre que l’être humain a une tendance à abuser de son potentiel et que sans une éducation morale et éthique il n’arrive pas à contrôler cette tendance, à surmonter son égoïsme et à vivre pour les autres. C’est la tendance à dominer l’autre, à exploiter son prochain, c’est la soif du profit, du pouvoir, ce sont la jalousie et la haine, c’est l’abus de la sexualité qui vont prendre le dessus si l’être humain ne suit pas des préceptes moraux et éthiques qu’ils soient laïques ou religieux, respectivement spirituels. Tous ces points faibles de l’être humain sont des sources de conflits. Voila pourquoi pour établir la Paix nous devons commencer par nous-mêmes en appliquant à notre personne une éthique et une morale. Pour notre vie privée, professionnelle et publique nous avons besoin de points de repère éthiques et moraux.

De même le couple et la famille, s’ils veulent réussir, doivent se conformer à ces préceptes qui incluent le respect et l’amour mutuels ainsi que la reconnaissance de la valeur égale de chaque être humain. D’autre part la famille doit être pour les enfants l’école de l’éthique, de la morale et de l’amour ; c’est dans la famille que les enfants doivent apprendre les valeurs fondamentales afin qu’ils deviennent des êtres humains responsables et des citoyens de Paix.

Seulement les êtres humains, les couples et les familles qui ancrent leur vie solidement dans une éthique et morale et respectent les valeurs inhérentes à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ont les capacités nécessaires pour prendre soin du monde d’une manière responsable à tous les niveaux privé, professionnel et publique. Les niveaux professionnel et publique incluent les différentes professions, la politique, l’économie, les finances, les médias, la culture, l’art et la musique. Il n’y a pas de doute que de tels êtres humains contribuent à la réalisation d’un monde de Paix.

Pour le Révérend Dr Sun Myung Moon, qui est l’initiateur de la Fédération pour la Paix Universelle et qui, dès 1954 (début de son ministère), s’est investi, entre autres, dans le travail interreligieux et inter politique et s’est attiré le respect de nombreuses personnalités, seul l’Amour Vrai est capable de résoudre à la racine les divisions, les inégalités, les injustices et les conflits dont souffre l’humanité et de réunir les être humains comme une seule famille humaine. L’Amour Vrai est un Amour qui transcende le monde des croyants et des non croyants, la politique et les nations ; une personne d’Amour Vrai donne et oublie qu’elle a donné ; une telle personne se conforme tout naturellement aux valeurs inhérentes à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Le Révérend Moon appelle la source de l’Energie et de l’Amour Vrai Universels Dieu et dit que Dieu donne Son Amour Vrai inconditionnellement à toute l’humanité, qu’elle soit croyante ou non.