FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

International Association of Parliamentarians for Peace

CALENDAR OF EVENTS

May 2019
S M T W T F S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

GPF - Les Îles Salomon: Modèle de paix pour l’Océanie

English, Español

« Une Famille en Dieu, c’est une devise qui nous enseigne à vivre tous en harmonie », s’exclame M. Augustine Taneko. Ce parlementaire préside le festival international pour la paix dans les Îles Salomon. Et il faut dire que le festival international pour la paix ne pouvait mieux tomber. Avec son thème « une Famille en Dieu », il a débarqué sur un archipel qui venait d’essuyer une période tumultueuse de guerre civile et d’émeutes. La capitale Honiara se remet encore des blessures de conflits ethniques entre la population indigène de Guadalcanal et les migrants de l’île de Malaita.

Le révérend Sun Myung Moon Moon a souligné le rôle exemplaire des Îles Salomon et d’autres petits Etats insulaires d’Océanie pour bâtir l’unité entre les nations du Pacifique et du monde. Le fondement spirituel préparé aux Salomon aura pesé de tout son poids dans l’attrait exercé par le festival international pour la paix, annonçant une ère d’espoir et de grands projets  dans le Bassin du Pacifique.

« Vers un nouveau paradigme de leadership et de bonne gouvernance pour le développement et la paix » : tel était le thème de la Conférence Internationale des Dirigeants, qui a réuni des dignitaires de toutes sortes pour parler et débattre des bonnes pratiques et de la bonne gouvernance qui mènent à la paix. Le Chef de l’Etat, Sir Nathaniel Waena, s’est adressé à l’auditoire composé de ministres de gouvernement et de parlementaires, mais aussi de guides religieux importants, de femmes et de responsables de jeunes.

La célébration du 29 novembre au Lawson Tama Stadium fut précédée d’un défilé emmené par la fanfare de la police et divers groupes culturels qui ont drainé des centaines de badauds, de sympathisants et de participants. Ils étaient venus voir quelques uns des groupes culturels et des formations musicales les plus populaires de la région mais aussi pour entendre des figures politiques nationales et locales parler de la signification de la journée et de l’importance pour l’avenir des Îles Salomon de ce festival.

Des équipes ont fait campagne auprès des écoles, de la presse, et de l’opinion publique en général pour leur faire connaître les activités à caractère social du festival, notamment un concours national de chanson, un programme d’assistance informatique, des projets d’entraide, et des bourses à l’Institut de Commerce et de Technologie du Queensland.

Le Festival international pour la paix a aussi déployé divers efforts de nettoyage auprès des écoles. Il s’agissait d’inculquer l’éthique d’une « vie pour les autres ». Les bénévoles qui ont pris part au nettoyages ont attiré la curiosité des habitants de Honiara, qui les ont encouragés dans leurs efforts, leur prêtant parfois main forte. Un habitant s’est exclamé en félicitant les bénévoles pour leur bon travail : « Montrez aux Honiarais comment nettoyer leur ville ! » Les écoles ont aussi invité une équipe d’éducation du caractère et de prévention du VIH/SIDA à donner des présentations afin de sensibiliser la population à des problèmes aigus qui se posent aux Salomon.