FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

International Association of Parliamentarians for Peace

CALENDAR OF EVENTS

July 2018
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

GPF Corée - De grands espoirs de paix pour la réunification coréenne

English, Español


La Corée peut-elle jamais se réunifier ? Ce fut la question pressante posée séparément à un foule de dizaines de milliers de personnes lors du festival international pour la paix au Yoido Plaza de Séoul, et à un parterre réduit mais influent de plus de 600 personnes à l’Assemblée Nationale de Corée.

Du 7 au 9 novembre 2008, des parlementaires, des femmes, et des diplomates en poste à Séoul ont eu des échanges francs et parfois vifs sur le besoin de nouvelles stratégies pour la réunification de la Corée, l’un des derniers pays divisés du globe. La Conférence Internationale de Dirigeants de la FPU avait aussi rassemblé à Séoul 177 délégués de 55 pays afin de célébrer le festival international pour la paix.

Madame Young-sun Song, parlementaire et co-présidente de la Conférence Internationale des Dirigeants, a plaidé qu’il fallait s’y prendre autrement pour arriver à faire la paix. « Le seul vainqueur des actuels pourparlers à six , c’est la Corée du Nord, a-t-elle lâché. Plus on parle, et plus on envoie d’aide au Nord – on a déjà dépassé les 6,7 milliards de dollars – plus le Nord développe ses capacités nucléaires et militaires. »

Dissident Nord-coréen, M. Cheol-hwan Kang travaille aujourd’hui au quotidien Chosun Ilbo de Séoul. Tout en confirmant le caractère manipulateur des dirigeants de Pyongyang, il a expliqué : « Il reste que le citoyen ordinaire en Corée du Nord est dans une situation catastrophique. La faim a déjà tué plus de trois millions de personnes. Les droits de l’homme sont quasiment inexistants, et même le déploiement de troupes toujours plus nombreuses à la frontière chinoise ne contient pas le flot de Nord Coréens qui veulent fuir. »

Le processus de paix sur la péninsule se déroule actuellement dans le cadre des pourparlers à six. Chacun de ces pays était représenté par un intervenant lors du colloque. A tour de rôle, ils ont fait valoir les inquiétudes immédiates et souvent conflictuelles de leurs pays. Toutes deux frontalières de la Corée du Nord, la Chine et la Russie redoutent vivement des changements trop brusques. Les Japonais, à l’inverse, mettent en avant les violations des droits de l’homme au Nord, et en particulier les enlèvements très médiatisés de citoyens japonais pour en faire des agents nord coréens.

Le Dr Victor Cha, ancien directeur des affaires asiatiques pour la Sécurité Nationale à la Maison Blanche, a donné un son de cloche plus optimiste. L’alliance entre Washington et Séoul reste l’une des plus sous-estimées, selon lui. Après un creux en 2002 suite au décès de deux jeunes coréennes accidentellement fauchées par un véhicule militaire américain, l’alliance a repris des couleurs, et les troupes coréennes sont un allié important des États-Unis en Iraq et jouent des rôles de maintien de la paix dans d’autre nations.

« La tâche essentielle pour les Etats-Unis est maintenant de se préparer à un changement au Nord,  a dit le Dr Cha. Kim Jong-il ne va pas bien, sa succession est dans le flou. Les États-Unis et la Corée du Sud pourraient avoir bientôt besoin d’un plan pour faire face à une éventuelle implosion du régime. »

« La relation entre la Corée et les Etats-Unis est à un nouveau tournant, a précisé Hyong O Kim, le président du parlement coréen. Il faut espérer que l’élection de Barack Obama sera l’occasion d’un nouveau départ pour nos deux pays. »

Un temps fort du séminaire fut la cérémonie émouvante pour honorer 21 anciens combattants de la guerre de Corée représentant tous les 16 pays des Forces des Nations unies qui défendirent la Corée du Sud après l’invasion de la  Corée du Nord en 1950. « L’Australie a des liens intimes avec la République de Corée, a dit S.E. Peter Rowe, l’ambassadeur australien en Corée, en saluant les anciens combattants. Nous sommes fiers du sang versé ici pour aider une jeune nation à être libre, une décision dont les progrès faits par ce pays ont montré le bien-fondé. »

« Les Philippines s’enorgueillissent pareillement d’avoir fait partie du Commandement des Nations unies, a dit l’ambassadeur Luis T. Cruz. Plus de 7 000 soldats philippins ont servi ici in Corée, et pour 116, c’est devenu leur dernière demeure. Nous ne devons pas laisser les jeunes générations oublier le prix de la liberté. »

L’évêque Jim Swilley et l’évêque William Sheals, qui dirigent deux megachurch en pleine expansion aux Etats-Unis, représentant les nombreux guides religieux soutenant le festival international pour la paix, ont été tout à fait d’accord. « La paix est toujours possible avec Dieu, a dit l’évêque Swilley, parlant plus tard ce soir là lors d’un banquet d’ouverture pour le festival international pour la paix, même quand elle semble impossible aux yeux des hommes. »

Le dimanche 9 novembre, le festival international pour la paix a apporté son message d’espoir et de réunification dans les rues par un vibrant appel aux citoyens de Séoul et de Corée afin qu’ils se lèvent pour la paix. Des dizaines de milliers sont venus dire leur soutien à une réunification pacifique avec le Nord.

« Le Secrétaire-Général des Nations unies est actuellement un Coréen, a dit le Dr Hyun-jin Moon, et ce n’est pas une coïncidence. Je crois que la volonté de Dieu pour la Corée et qu’elle travaille à nouveau avec la communauté internationale des nations et arrive au processus de paix. Ensemble, nous pouvons oser le plus grand de tous les rêves, à savoir créer Une Famille en Dieu. »

ENCADRE

Un Message de Paix
Aujourd’hui, je déclare qu’il est temps pour toutes les nations et les religions d’abattre leurs barrières. Avec l’aide de la fortune céleste, sous les auspices des Nations unies de type Abel, nous ferons maintenant de rapides progrès vers un monde transcendant les religions et les nations. Ce sera le Royaume de Dieu sur terre.
Par exemple, qu’arrivera-t-il selon vous si des gens de pays rivaux comme les Etats-Unis et la Russie se marient par delà les frontières de leurs nationalités et deviennent une famille devant Dieu, le Seigneur éternel, absolu de toute la Création ? Ils ne pourraient plus nourrir d’antagonisme ni se menacer par des armes, puisque des millions de leurs descendants viendront s’établir dans leurs nations respectives.
La sainte tâche de bâtir le royaume de Dieu idéal, le règne sacré de la paix sur la terre, se propage maintenant avec enthousiasme à tous les coins du monde. En ce tournant de l’histoire humaine, qu’allez-vous faire ? Allez-vous vivre bêtement le reste de votre vie, avec pour tout horizon votre petit confort égoïste ? Ou bien allez-vous me rejoindre dans une marche victorieuse vers l’aube du royaume de paix substantiel  ?
Certains vont rire en disant que c’est impossible. Mais quand on veut on peut, surtout lorsqu’il y va de la volonté de Dieu.
-    Révérend Sun Myung Moon