FOLLOW US

FacebookYoutubeLinkedin

See our Click here to view or listen to our new Webinar Program, UPF Peace Talks!

CALENDAR OF EVENTS

August 2020
S M T W T F S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Journée Internationale de la Paix en Lyon

Grâce à l'annonce de la venue de Jeannette de Nazareth pour le 21 septembre, l'équipe lyonnaise des Ambassadeurs de Paix était capable de mettre sur pied un beau concert pour célébrer la Journée Internationale de la Paix. Les Ambassadeurs de Paix ont pu bien planifier cet évènement la coopération de l'église évangélique des Nations, la chorale La Shekina, la chorale Aclco Bana Mboka et de nombreuses associations concernées par la Paix.

Le pasteur Nymédo Mapulele était très enthousiaste à l'idée d'accueillir Jeannette de Nazareth, née en Palestine, qui chante et danse tous les jours pour la paix. Le pasteur a préparé son église et mobilisé sa congrégation. Au cours de la soirée il a pu partager son coeur et ses convictions avec un auditoire varié, multiculturel et pluri religieux. Sa congrégation est essentiellement noire et c'est toujours un honneur pour lui d'accueillir des gens du monde entier, tout spécialement quelqu'un qui a vécu sur la Terre ou a vécu le Seigneur Jésus-Christ. Il était aussi enthousiaste à accueillir des personnes de différentes religions et de partager sa Foi, répondant à l'injonction « Allez enseigner toutes les nations ! ». Son église se nomme « Eglise évangélique des Nations. »

La chorale et l'orchestre de la Shekina, composés de jeunes gens étaient très heureux de s'exprimer devant des invités. Ils ont longuement répété toute la semaine et se sont investis totalement avec beaucoup de coeur, créant une ambiance très chaleureuse.

La chorale Aclco Bana Mboka venue d'Oullins a présenté des morceaux de choix qui ont bien mobilisé l'attention et la participation de l'assistance, ouvrant la voie pour accueillir Jeannette.

Tout le monde a apprécié l'invitation faite par Jeannette aux enfants, de venir chanter et danser avec elle. Grâce à son expérience elle encourage l'audience à reprendre en choeur de nombreux chants, aussi bien en Français qu'en Anglais, en Arabe ou en Hébreux. Jeannette a cet incroyable talent de mobiliser toutes les générations et de tirer les larmes des yeux par ses merveilleux chants de paix.

Chacun a pu apprécié la sincérité du sketch offert par Jeannette et Eric en ouverture de la seconde partie : c'est un peu comme une confession entre deux êtres qui s'estiment et trouvent les opportunités pour se stimuler, s'encourager et se soutenir mutuellement. On ne peut pas oublier le charisme de cette chanteuse si humble et si proche de chacun. Surtout qu'un grand nombre de chants invitent à la louange ou à la compassion. Ce n'était pas un concert pour la paix à l'autre bout du monde, mais d'abord pour la paix dans le coeur et pour la paix entre les participants.

Après la prière du pasteur et celle de Jeannette –lieu de prière oblige - monsieur Gilles Piolat, enseignant, qui a partagé le récit de réconciliation entre Esaü et Jacob : c'est le plus ancien récit historique connu de réconciliation durable entre deux frères ennemis. Puis le pasteur a ouvert sa bible et partagé quelques passages de l'évangile qui invitent à rechercher la paix en toutes circonstances.

Chaque temps de réflexion était ponctué par un morceau de concert. Après chaque période de chants, des témoignages permettaient de comprendre comment, à notre époque, il ne devrait plus y avoir d'obstacles pour construire une paix solide et durable.

Le discours à l'Assemblée 2000 de l'ONU, concernant l'instauration d'un conseil interreligieux au sein de l'institution onusienne a été lu par M. Jean-Paul Chaudy, coordinateur des Ambassadeurs de Paix et co-organisateur du festival.

La Déclaration de Genève sur la Coopération Inter-Religieuse, signée il y a seulement quelques jours, le 1er sept 2008, a été lue.

M. Ya Mutuale Balume, coopérant du SCD, a partagé son appréciation des valeurs uniques contenues dans les traditions africaines, en référence à sa longue expérience de coopération pour le développement des pays africains.

Soeur Adélaïde d'Alméida a partagé son incroyable expérience de Foi inspirée de son étroite relation avec Jésus et de son investissement au service des plus pauvres, des délaissés, des oubliés. Elle a montré un chemin de sacrifice qui apporte tant de joie et de guérison. Elle a vraiment opté pour embrasser tous ceux qui souffrent à l'exemple de Mère Térésa.

Brigitte Wada, présidente de la Fédération Française des Femmes pour la Paix, a partagé son coeur de maman et son esprit militant pour que les femmes occupent leur rôle dans tous les aspects de la société, mais particulièrement pour résoudre les conflits avec un coeur maternel.

M. Jean-François Debiol, homme d'affaire spécialiste des questions africaines, homme politique investi aux cotés de Christine Boutin pour défendre les valeurs familiales, et homme de Foi, professeur au Grand séminaire international d'Ars, concerné de donner de bonnes bases aux prêtres en formation, Jean-François a surtout voulu partager son coeur et sa compréhension du Père Céleste.

M. Laurent Ladouce a partagé l'incroyable engagement de Gandhi et Martin Luther King qui, grâce à leur Foi, ont eu le courage d'affronter les réalités politiques de leur temps et renverser des situations qui paraissaient totalement figées. Rappelant une phrase célèbre de King : »Ce n'est qu'en aimant nos ennemis que nous pouvons connaître Dieu et faire l'expérience de Sa sainteté ». Une exposition sur ces deux figures était organisée dans la salle annexe.

D'autres intervenants auraient voulu saisir l'opportunité de partager leur expérience, mais le concert annoncé aurait été transformé en suite ininterrompue de discours, ce qui n'était pas l'objectif. Déjà que sur les quatre heures de programme Jeannette et Eric venu de si loin n'ont pas eu beaucoup de temps pour partager en chansons leur enthousiasme pour construire ce monde plus fraternel. Nous sommes vraiment désolé que les temps de parole aient pris plus de place que la musique et le chant.

Parmi les personnes qui auraient pu donner un témoignage en direction de cette journée internationale de la paix, notons Stéphane Rubin de l'association Raja Yoga BKF, Soeur Blandine qui a passé plus de 30 ans en Algérie, Embareck Lounis qui propose des solutions pour les jeunes qui se droguent, Adeline Rouveure de l'association de Défense des Libertés, le Docteur Edgar Bellow professeur à l'université de Chambéry, des musulmans qui avaient jeûné toute la journée et ont rejoint leur famille pour rompre le jeûne peu avant 7h, Marie-Louise Tuzolana qui anime l'association Aclco Bana Mboka et qui a tant d'expériences saisissantes, ... d'autres encore.

A l'entracte des boissons et friandises étaient offertes par des hôtesses. Ce fut l'occasion de saluer Jeannette de Nazareth et de faire connaissance les uns avec les autres. Ceux qui ont du partir au cours du concert n'ont pas eu cette chance.

Au terme de la soirée trois personnes habituées à vivre pour les autres ont reçu le titre d'Ambassadeurs de Paix, venant compléter cette organisation si importante pour la construction de la paix par la non-violence et le don de soi.

M. Jean-Jacques Dumas a admirablement coordonné ce flot d'intervenants en position de Maître de Cérémonie. La sonorisation était assurée par le fils du pasteur.

Cette journée internationale pour la paix était célébrée dans plus de dix milles locations autour du monde. Ici c'était un concert, ailleurs une marche pour la paix ou un symposium, à d'autres endroits c'était un pique-nique ou une célébration religieuse. Parallèlement au festival de Lyon auquel participaient un grand nombre de Congolais, un concert identique avait lieu à Butembo, organisé par la fédération des jeunes pour la paix mondiale (FJPM) animé par l'orchestre du Pax Musica du Kivu.

Ban Ki-Moon souhaitait que ce soit une journée sans combats, mais quelques groupes plus violents ont utilisé cette opportunité pour semer la terreur. Souhaitons que le jour vienne où ce soit vraiment une journée de paix respectés par tous les hommes autour du monde. Dès à présent nous pouvons réserver le 21 septembre 2009 pour organiser un festival sous les hospices de l'ONU là ou nous habitons.

Plus de 150 personnes ont assisté à ce Festival de la Paix à Vénissieux après de nombreuses difficultés de transport pour rejoindre cette église cachée au pied des grandes tours des Minguettes. Rare sont ceux qui se sont découragés et ont rebroussé chemin.

Remercions particulièrement Jeannette de Nazareth Eric qui ont fait un long chemin depuis le Canada, via Garabandal, Lourdes et la Suisse pour revenir en cette belle ville de Lyon apporter leur soutien aux initiatives de paix. Nous espérons les revoir très bientôt et leur offrir une audience beaucoup plus large.

Pour écouter Jeannette : www.unmessageamicaldepaix.org
Pour mieux comprendre les principes de paix : www.batir-la-paix.org
Pour tout autre renseignement : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.